Sada Mire, l’unique femme somalienne archéologue

Sada Mire est une archéologue bien particulière. En effet, sa nationalité la rend unique, elle est somalienne, plus précisément de la partie autoproclamée indépendante de la Somalie, le Somaliland. Elle est la première femme somalienne archéologue. Aucune autre archéologue n’est recensée dans ce pays. Sada Mire a décidé de s’intéresser à l’histoire africaine et à l’archéologie de la Somalie. Elle veut écrire l’histoire de son pays.

Sada Mire pendant sa conférence TED

Lire la suite

Un rêve d’enfant devenu réalité, celui de Jane Goodall

Jane Goodall est une primatologue, éthologue et anthropologue britannique. Elle est mondialement connue et reconnue pour son travail en immersion parmi les chimpanzés. Cette scientifique britannique est née le 3 avril 1934 à Londres. Jane Goodall, aux modestes études de secrétariat, s’est construit un véritable savoir en primatologie autour des chimpanzés.

La genèse d’une future scientifique de renom

Valérie Jane Goodall est née à Londres, fille de Mortimer Herbert Morris-Goodall (1907-2001), un pilote automobile, et de Margaret Myfanwe Joseph (1906-2000), romancière. Sa mère écrivait sous le pseudonyme de Vanne Morris-Goodall. A l’âge de deux ans, un premier déclic a lieu pour Jane Goodall, en effet son père lui offre un singe en peluche représentant Jubilee, un chimpanzé né au zoo de Londres. Lors du Noël de 1942, Jane Goodall reçoit par ses parents un livre intitulé Dr. Dolittle écrit par Hugh Lofting (1886-1947). Il s’agit de l’histoire d’un vétérinaire capable de dialoguer avec les animaux, et qui voyage notamment en Afrique. L’intérêt de Jane Goodall pour les animaux grandit sans cesse, d’autant plus qu’elle vit dans une maison au milieu des animaux en Angleterre, à Bournemouth. Petite, elle se jure de travailler plus tard sur les animaux, en Afrique. Par manque de moyen sa famille ne peut lui payer des études universitaires. Elle décide de faire des études de secrétariat au Collège Royal de Secrétariat de Londres.

ap-95527fff536a0f12140f6a7067009f36

Jane Goodall avec une de ses peluches (site)

Lire la suite

La lutte de la primatologue Dian Fossey pour la protection et la sauvegarde des gorilles

Dian Fossey est née le 16 janvier 1932 à San Francisco en Californie. Elle est une des premières femmes à être primatologue et éthologue. L’éthologie, c’est l’étude du comportement animal. Cette scientifique américaine a perdu la vie en s’engageant dans une lutte contre le braconnage qui visait les singes en Afrique. A ce jour, elle est reconnue comme une des plus grandes primatologues avec Jane Goodall (née le 3 avril 1934) et Biruté Galdikas (née le 10 mai 1946), pourtant son chemin n’est pas aussi simple que ce qu’on pourrait le penser.

080924-fossey-gorilla-missions_big

Dian Fossey aux bras d’un gorille (site)

Lire la suite

Le « Robin des bois de la science », la kazakhe Alexandra Elbakyan

Alexandra Elbakyan en conférence à Harvard

Alexandra Elbakyan est une scientifique kazakhe, ceux ne sont pas ses travaux dans les Sciences qui l’ont rendus célèbre. Bien au contraire, elle doit cette popularité au site qu’elle a fondé, qui n’est autre que Sci-Hub. Elbakyan est représentative de nombreux étudiants en Science qui sont travailleurs mais sans revenus suffisant, et qui se retrouvent face à des articles à prix élevé.  C’est avec cette création que la kazakhe a très vite obtenu le surnom de « Robin des bois ».

Lire la suite

Le premier programme informatique date du XIXème siècle grâce à Ada Lovelace

Ada Lovelace, née Ada Byron, le 10 décembre 1815 et décédée le 27 novembre 1852 à  Londres, est une pionnière de la science informatique.

A priori, rien ne laissait présager, au XIXème siècle, qu’Ada Lovelace pouvait lancer les bases du langage et d’un programme informatique. En effet, ces disciplines ne sont apparues véritablement qu’au milieu du XXème siècle.

Portrait en aquarelle d’Ada Lovelace en 1840

Lire la suite

La britannique Rosalind Franklin, de la structure de l’ADN à l’ignorance du Prix Nobel de 1962

Rosalind Franklin (1920-1958) est l’exemple parfait du travail féminin non reconnu. Pourtant son nom devrait trôner dans tous les livres de biologie. Cette femme est une biologiste moléculaire britannique. Elle a participé de manière active dans la découverte de la structure de l’ADN (acide désoxyribonucléique). En 1962, le prix Nobel est décerné à ses trois collègues, tous des hommes pour les travaux ayant conduit à la découverte de l’ADN.

Lire la suite

L’accidentelle invention du Kevlar en 1965 par Stephanie Kwolek

Stephanie Kwolek est née le 31 juillet 1923 aux Etats-Unis à New Kensington, et elle est décédée dans le Delaware à Wilmington, le 18 juin 2014. Stephanie Kwolek est une chimiste américaine qui est l’inventrice du Kevlar, matière entrant dans la composition des gilets pare-balles par exemple. Le travail de cette chimiste a été récompensé à de nombreuses reprises. Sa découverte a véritablement bouleversé la conception de plusieurs produits.

kwolek

Photographie de Stephanie Kwolek (site)

Stephanie Louise Kwolek est une fille d’immigrants polonais, Aniela « Nellie » Zajdel Kwolek (1898-1969) et John Kwolek (1892-1934). John Kwolek décède l’année des 10 ans de sa fille. Elle doit beaucoup à ses parents selon elle, car elle dit tenir son intérêt pour la science de son père, et pour la mode de sa mère. Elle a suivis un parcours scolaire scientifique, choisissant au collège de s’intéresser à la Chimie. En 1946, elle obtient le diplôme de Chimie du Margaret Morrison Carnegie College à Pittsburgh. Elle a pour principal objectif de travailler grâce à ce diplôme de chimie pour pouvoir avoir assez d’argent afin de payer ses études de médecine. Lire la suite

Sofia Kovalevskaya, la première femme mathématicienne reconnue

Portrait de Sofia Kovalevskaya

Sofia Vasilyevna Kovalevskaya (en russe : Софья Васильевна Ковалевская) née le 15 janvier 1850 à Moscou et est décédée le 10 février 1891 à Stockholm, est une des plus grandes mathématiciennes.

Elle est à l’origine du théorème mathématique de Cauchy-Kovalevskaya, et a apporté de nombreuses avancées par ses travaux, comme la « toupie de Kovalevskaya ». Elle est la première femme à avoir obtenu un doctorat en mathématiques, et le poste de professeur dans une université.

Lire la suite

Raconte-moi une femme

Les femmes ne sont pas une utopie masculine, elles ne sont pas passives. Ce blog se nomme femutopia qui repose sur la fusion de femme et utopia, l’axe de travail est de mettre en lumière la réelle place que les femmes occupent dans l’histoire, la science, l’exercice du pouvoir, le sport, et bien d’autres catégories. L’objectif est de faire découvrir au grand public que tout n’est pas dû aux hommes, loin de là. Nombreuses sont celles qui ont apportées ou apportent à ce monde. J’aborderai des portraits de femmes par des dates clés, des événements précis, des nationalités et d’autres éléments que vous découvrirez par la suite. Bonne lecture sur Raconte-moi une femme.