L’accidentelle invention du Kevlar en 1965 par Stephanie Kwolek

Stephanie Kwolek est née le 31 juillet 1923 aux Etats-Unis à New Kensington, et elle est décédée dans le Delaware à Wilmington, le 18 juin 2014. Stephanie Kwolek est une chimiste américaine qui est l’inventrice du Kevlar, matière entrant dans la composition des gilets pare-balles par exemple. Le travail de cette chimiste a été récompensé à de nombreuses reprises. Sa découverte a véritablement bouleversé la conception de plusieurs produits.

kwolek

Photographie de Stephanie Kwolek (site)

Stephanie Louise Kwolek est une fille d’immigrants polonais, Aniela « Nellie » Zajdel Kwolek (1898-1969) et John Kwolek (1892-1934). John Kwolek décède l’année des 10 ans de sa fille. Elle doit beaucoup à ses parents selon elle, car elle dit tenir son intérêt pour la science de son père, et pour la mode de sa mère. Elle a suivis un parcours scolaire scientifique, choisissant au collège de s’intéresser à la Chimie. En 1946, elle obtient le diplôme de Chimie du Margaret Morrison Carnegie College à Pittsburgh. Elle a pour principal objectif de travailler grâce à ce diplôme de chimie pour pouvoir avoir assez d’argent afin de payer ses études de médecine.

En cette même année 1946, Stephanie Kwolek est choisie pour un poste de chimiste au sein de l’entreprise DuPont pour de la recherche. Elle est très vite envoyée à Buffalo (Etat de New York), au sein de l’équipe « Pioneering Research Laboratory ». En 1950, elle continue son travail dans le Delaware à Wilmington, abandonnant toute envie de devenir médecin. En effet, avec la chimie, Stephanie Kwolek a trouvé sa voie et elle s’y plaît.

ad00333533bcc7e4

Stephanie Kwolek en expérimentation (doubiany)

L’entreprise DuPont entreprend un programme de recherche pour diminuer la consommation d’essence des véhicules. En 1964, ce projet est proposé à Stéphanie Kwolek qui l’accepte. L’idée de base était de trouver une matière légère mais suffisamment solide pour pouvoir l’utiliser dans les pneumatiques des automobiles. Le travail de Kwolek consistait à produire une fibre légère afin de diminuer la consommation en essence des usagers. En 1965, Stephanie Kwolek par ses expériences crée une fibre synthétique résistante, avec le poly-paraphénylène téréphtalamide et le polybenzamide. Elles obtenaient de ces deux polymères des cristaux liquides qu’elle devait ensuite porter

FILE - Stephanie Kwolek poses for a photo holding with a spool of Kevlar, in this June 20 2007 file photo taken in Brandywine Hundred, Del. Her friend, Rita Vasta, told The Associated Press that Stephanie Kwolek died Wednesday June 18, 2014 in a Wilmington hospital. She was 90. (AP Photo/The News Journal, Jennifer Corbett)

Stephanie Kwolek posant en 2007 avec la fibre du Kevlar (site)

en fusion à 200°C et les filer en même temps. Elle convainc le technicien Charles Smullen de tester sa nouvelle fibre (le poly(p-phénylènetéréphtalamide) (PPD-T)) qui à première vu semblait fragile.  Le résultat était sans appel, la fibre de Kwolek, le futur Kevlar était à masse égale, cinq fois plus solide que l’acier. Le directeur du laboratoire avait pris la mesure de la découverte de Stephanie Kwolek, et ainsi en 1971, le Kevlar est développé et commercialisé. Le Kevlar est utilisé dans de nombreux produits, grâce à sa résistance à la chaleur et au cisaillement, comme les gilets pare-balles, les casques, des pneumatiques ou encore les gants.

En 1986, Stephanie Kwolek prenait sa retraite professionnelle.

Elle décède le 18 juin 2014.

Tout au long de sa carrière de chimiste, elle a déposée pas moins de 17 brevets. et a eu une grande reconnaissance pour ses travaux. En 1959, elle a reçu par la Société Américaine de Chimie un prix pour son travail au sein de l’entreprise DuPont. Inscrite au National Inventors Hall of Fame en 1993, Stéphanie Kwolek est intégrée au National Women’s Hall of Fame en 2003. Aujourd’hui, le Kevlar est un composant indispensable dans la fabrication de nombreux produits tels que les coques de bateaux, les voiles, les gants, les pneumatiques, certaines prothèses, etc.

Gants en Kevlar


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *